KARATÉ TAIKIDO LONGUEUIL
Centre d'arts martiaux

Karaté

Point Fighting

Kickboxing

Kobudo

Capoeira

Iaido

Sabre Laser

Cassage

Auto-défense

KARATÉ TAIKIDO LONGUEUIL
Centre d'arts martiaux

Shihan Ronald Denis

Maître Ronald Denis

Maître Ronald Denis débute le karaté, à l'âge de 11 ans, le 3 mars 1969. Il pratique alors le style Kyokushinkai. Il reçoit son diplôme de ceinture noire à 14 ans.

Trois ans plus tard il enseigne le karaté Samouraï à plein temps. Quelques années plus tard il poursuit son entraînement dans le style Até-Waza.

Parallèlement à son apprentissage du karaté il découvre d'autres arts-martiaux tel que le Judo, l'Aikido, Le Jiu-jitsu, le Tae-kwon-do et le Kung-fu. Sa quête de la recherche de l'efficacité et sa soif de connaissance l'amènent après environs une douzaine d'années, à entreprendre une étude approfondie des différents styles de karaté existant à l'époque dont le Shotokan, le Wado-ryu, le Shito-ryu, le Shorin-ryu et le Kempo.

Les bases du Karaté Taïkdo sont mises en place

logo federation 100Il s'applique à les comparer et à analyser les principes d'efficacité sur lesquelles ils reposent. C'est alors qu'il commence à construire les bases du karaté Taikido. Il s'aperçoit que les positions varient d'un style à l'autre, le centre de gravité est plus ou moins haut, le polygone de sustentation augmente ou diminue en superficie, l'orientation des pieds, des hanches et des épaules se placent dans différents angles. La plupart du temps les positions sont enseignées en référence à la morphologie de l'instructeur.

Il décide donc alors de créer des positions qui respecteront les lois de la physique et qui seront adaptées à la morphologie du pratiquant. Ces positions sont ensuite divisées en catégories: Positions d'attente, de technique et de combat.

Techniques offensives

Ensuite, il analyse toutes les façons de se déplacer dans tous les angles possibles en s'assurant que ces déplacements respecteront les lois de la biomécanique. En ce qui a trait aux techniques offensives, toutes les manières imaginables de frapper, dans toutes les directions possibles, seront aussi répertoriées. Maître Ronald Denis les étudiera pour ne garder que les techniques les plus efficaces.

Techniques défensives

Pour les techniques défensives, elles seront toutes exécutées le plus directement et naturellement possible en fonction de l'attaque de l'adversaire. C'est-à-dire qu'un mouvement pour exécuter un blocage par exemple, ne sera pas exécuté dans une direction pour ensuite repartir dans une direction opposée comme on le voit souvent dans plusieurs styles. Le pont entre les techniques et les combats sera assuré par des entraînements deux à deux selon des règles d'efficacité très précises.

L'aspect intérieur

L'aspect mental sera aussi étudié en profondeur pour ainsi développer la façon juste de penser autant durant l'exécution des katas que durant les combats. Son art reposera aussi sur des bases morales telles que la discipline, le respect et l'humilité. Au mois de Septembre 1985, après plusieurs années de recherches, le style Taikido est finalement créé.

Shihan StephaneBiographies Stéphane et Eric Langlois

L'origine de notre passion

Mes parents nous ont inscrits au karaté Ate Waza Khan avec maître Willie Demange en février 1984. 

Nous avons passé la ceinture jaune en juin 1984. Par la suite nous avons commencé à faire de la compétition.   

Nous faisions 10 à 15 compétitions par année jusqu’à ce que nous atteignions la ceinture brune.

Ceinture orange 28 octobre 1984
Ceinture verte 6 mars 1986
Ceinture bleue 20 septembre 1986
Ceinture brune 10 juin 1988
Ceinture noire 24 juin 1989 

En 1987, mon père (Michel) a débuté le karaté sous la suggestion de ma mère, car il faisait une dépression.

Début de l'enseignement du karaté

Lorsque nous avons passé la ceinture noire, nous avons pris une pause durant tout l’été.  Puis nous sommes retournés à nos cours et nous avons commencé à enseigner le karaté aux enfants, adolescents et adultes débutants.

En 1992, notre maître a fait une faillite et a fermé son école. Mes parents nous ont alors demandé si nous serions intéressés à ouvrir notre école de karaté. Nous avons dit oui tout de suite.  Nous sommes donc allés demander au grand maître d’Ate Waza Khan, Gérald Verville, si nous avions son accord pour enseigner le style.  Avec son accord, nous avons d’abord enseigné dans des gymnases.  Comme nous avions gardé le contact avec plusieurs élèves de nos cours, nous avons pu trouver une clientèle assez rapidement.

Nous avons ouvert notre première école de karaté sous le style Ate Waza Khan en septembre 1992. La compagnie était enregistrée et nous étions dans un petit local au 1291 rue Ste-Hélène à Longueuil.

Nous avons passé notre 2e dan en novembre 1992.  C’est maître Gérald Verville, accompagné d’autres ceintures noires, qui nous a promus. 

En juin 1993, nous avons fait passer nos premiers élèves ceintures noires  (ce qui inclut notre père, Michel).  

La rencontre avec le karaté Taïkido

En décembre 1994, nous avons passé notre 3e dan et nous avons changé de style de karaté parce que nous voulions apprendre plus.  Deux ou trois années auparavant, nous avions rencontré maître Ronald Denis qui nous a enseigné son style : le karaté Taïkido.   C’est un style de karaté évolutif, créé par maître Ronald Denis, à la suite de recherches approfondies, basées sur des principes d’efficacité autant physique que mentale, tout en intégrant une dimension morale et spirituelle qui vise l’épanouissement et l’évolution par la prise de conscience de l’être.

La philosophie de ce style est : respect et discipline dans la plus grande humilité.  Ce style enseigne la voie du corps et de l’esprit ce qui veut dire que nous travaillons autant le physique que le mental sauf que le mental doit l’emporter sur le physique. 

Avec maître Ronald Denis et avec nos élèves, nous avons recommencé à faire de la compétition.

En décembre 1994, deux semaines après avoir passé notre 3e dan, la conjointe de mon frère est décédée tragiquement dans un accident de voiture.  Mon frère s’est alors retrouvé veuf à 20 ans avec un petit garçon d’à peine 2 ans et demi… 

En juin 1996, j’ai reconfirmé ma ceinture noire dans ce nouveau style. 

En 1997, je suis devenu propriétaire de l’école à 100%. Mon frère ayant des problèmes à régler.  J’ai alors commencé à avoir plus d’élèves et j’ai commencé à donner des cours de karaté à l’Académie des Petits Phénix (une école primaire privée).

En mars 1998, J’ai reconfirmé ma 2e dan dans le style Taïkido.

L’école de karaté avait maintenant une équipe de compétition qui remportait plus de 100 trophées par année.

En 2000, mon frère est revenu dans l’école,  mais il est resté un simple instructeur.  C’est cette année là que notre site web a aussi été créé.

En 2001, J’ai reconfirmé ma 3e dan.

En juin 2003, j’ai passé ma 4e dan. En septembre 2003, déménagement de l’école de karaté au 3060 Chemin de Chambly à Longueuil.  J’ai perdu beaucoup d’élèves à ce moment.  J’ai eu plus d’élèves par la suite.

Création du camp de jour et des cours dans les écoles

En juin 2004, nous avons créé un camp de jour de karaté.  Je donnais les cours et surveillais les enfants accompagné d’un de mes élèves qui était ceinture noire.  En septembre, j’ai commencé à donner des cours parascolaires à l’école primaire St-Romain (publique).  

En janvier 2005, J’ai débuté des cours parascolaires à l’école Marie-Laurier (privée).

En 2007, déménagement de l’école de karaté à l’ancien Mcdo : au 2755 Chemin de Chambly à Longueuil. 

En janvier 2010, j’ai passé ma 5e dan. J’ai fait 10 katas pigés au hasard du style et 100 combats.  En juillet 2010, Maître Ronald Denis et moi-même avons créé notre Fédération (OSBL).  En septembre 2010, j’ai commencé à donner des cours à l’école primaire Marie Gibeau en remplacement de l’Académie des Petits Phénix.  En septembre 2010, j’ai incorporé ma compagnie et nous avons refait le site web.

À temps plein

Le 11 novembre 2011, j’ai donné ma démission de mon travail afin de me consacrer uniquement à mon école de karaté.  J’étais alors informaticien pour la Défense Nationale depuis 1996.  C’était un gros risque à prendre car j’avais de bons avantages sociaux et un bon salaire…

En février 2016, Shihan Ronald Denis me remettait le titre de 6e dan.

En septembre 2016, j’ai commencé à donner des cours à l’école primaire Internationale du Vieux Longueuil (publique). 

Au cours de toutes ces années, J’ai également organisé plusieurs spectacles de karaté pour mon école (13), plusieurs petits spectacles ou numéros de karaté dans des évènements (pour des écoles primaires où je donnais des cours par exemple) et 11 grosses compétitions réunissant plusieurs styles de karaté.

Sensei Eric Langlois

Sensei Eric

Concernant mon frère, il perpétue un enseignement de haut niveau en combats basé sur ses nombreux titres remportés en compétition et sa rigueur à l’entraînement.  Nous lui avons remis sa 4e dan à titre honorifique en décembre 2015.

Autres Sensei et disciplines

Depuis 2010, d’autres enseignants d’arts martiaux se sont également joints à mon équipe pour offrir des cours : Senseï Labelle a enseigné l’Aïkido, le Taï chi, le Kick Boxing et l’Aïkijujitsu. Senseï André Boudreau a enseigné l’ Aïkijujitsu et l’Aïdo.

En 2017, Senseï Michel Langlois enseigne toujours  le karaté aux élèves ayant une déficience intellectuelle.  Senseï Éric Langlois enseigne le Kickboxing, le Point Fighting et donne des cours de combats.  Senseï Stéphane Langlois enseigne le Kobudo et le karaté, accompagné de plusieurs Sempaïs (environ 15).  Senseï Michel Foisy enseigne le Led Saber et l’Aïdo.  Senseï Mortal enseigne la Capoeira.

Camp de jour et fêtes d'enfants

De plus, l’école organise encore des camps de jours de karaté à chaque année, durant la semaine de relâche et durant l’été (le camp de jour emploie de 6 à 8 moniteurs en plus de 2 coordonnateurs).  Elle offre finalement le service de fêtes d’enfants lors des fins de semaines, ce qui fait bien des heureux !  

Une grande école réputée

À ce jour, elle est la plus grande école de karaté sportif et familial à Longueuil.  Elle a su se bâtir une réputation d’excellence au fil des ans par la qualité de son enseignement, l’accessibilité aux arts martiaux et son équipe de compétition victorieuse.